Dujarier, Cyprien, Marie, Léonce

1858 - 1931
Homme
Né à Tours

Informations sur cet acteur

Libellé Date de début Lieu
Dujarier, Cyprien, Marie, Léonce - Naissance à Tours 1858-10-08 Tours
Dujarier, Cyprien, Marie, Léonce - Retraite 1928-11-21
Dujarier, Cyprien, Marie, Léonce - Décès 1931-01-07 Paris
Date de début Qualité obtenue Institution Commentaires
1881-00-00 Licencié en droit Faculté de droit de Lyon
1885-00-00 Agrégé des facultés de droit (sans mention de spécialité) Voir les commentaires
Date de début Date de fin Statut enseignant Institution Discipline Statut du cours Commentaires
1885-12-04 1886-02-18 Agrégé des facultés de droit Faculté de droit d'Alger
1886-02-18 1887-11-12 Professeur titulaire d'une chaire Faculté de droit d'Alger Droit administratif Chaire d'Etat
1887-11-12 1906-02-23 Professeur titulaire d'une chaire Faculté de droit d'Alger Droit civil Chaire d'Etat Voir les commentaires
1894-10-01 1906-02-22 Professeur titulaire d'une chaire Faculté de droit d'Alger Procédure civile et voies d'exécution Cours complémentaire (facultés de droit, XIXe-XXe siècles)
Nom de la profession du père

censeur au lycée d'Angoulême

Commentaire sur la profession du père

Il termine sa carrière comme proviseur du lycée d'Orléans (chevalier de la Légion d'Honneur, LH/839/62)

Commentaire sur les parents

Marie, Geneviève, Laure Viel était originaire de Bordeaux où elle était née le 31 novembre 1833. Le mariage de cette dernière à Paris 5e le 1er juillet 1869 avec Adrien, Jean-Baptiste Dujarier entraîne la légitimation de Cyprien et de son frère Marie, Léonce, Antoine (né à Paris 8e le 7 février 1862)

Identité du conjoint

Delbousquet, Marie-Thérèse

Profession du beau-père

Médecin militaire

Commentaire sur la descendance

Mariage aux alentours de 1891-1892 Une fille, Marie Andrée, mariée à Marcel Cazanave

Liste des ouvrages publiés

néant en dehors de la thèse

Commentaire sur la production scientifique

Publications, semble-t-il, inexistantes, y compris dans Revue algérienne et tunisienne de législation et de jurisprudence où l'on ne trouve qu'un commentaire d'un arrêt de la cour d'appel d'Alger dans le volume de 1887